Les petits Loups

Accueil » Supports » IEW

Category Archives: IEW

IEW : Les leçons thématiques

Pour rendre le travail d’écriture plus attrayant, et bien mieux adapté à Corentin, j’ai acquis, en même temps que les conférences sur DVD, un dossier de leçons thématiques. Je me forme ainsi à la méthode avec les DVD, puis je la mets en application avec ces leçons thématiques.

De fait, tout est prévu pour que je n’ai qu’à me laisser guider par les différents chapitres proposés. Comme Corentin est reparti dans l’étude des premières civilisations, nous travaillons avec la thématique « Civilisations antiques ». Nous suivons la progression proposée par les DVD, en y ajoutant aussi un peu de poésie, de grammaire et de vocabulaire, tout en étudiant cette période historique.

Ancient History-Based Writing Lessons

Je vous place ici le sommaire, qui reprend les chapitres des DVD et indique les thèmes abordés. Et voici les extraits du Manuel du prof, et du Livret de l’étudiant.

Il existe de nombreux thèmes – le prochain, logiquement, sera celui sur le Moyen-âge. Je me laisserais bien tentée aussi par le thème des Sciences de la vie, mais il faut que Corentin passe déjà au travers des deux précédents, car ce dernier semble d’un niveau bien plus élevé (tant au niveau des textes à étudier que des écrits à rédiger).

J’aurais bien aimé travailler avec celui sur la géographie, mais il est d’un niveau bien trop facile, tout comme celui sur les fables, contes et légendes.

Publicités

Les neufs modèles de structure d’IEW

TWSS (Teaching Writing : Structure and Style), composé de 10 DVD de conférences, propose l’enseignement de neuf modèles de structure de textes, correspondant aux neuf chapitres/DVD. Le 10e DVD reprend chaque chapitre et les complète avec des trucs et astuces vécues ;).

Il faut compte 1 à 2 mois par chapitre.Un enfant au primaire (ce programme peut-être débuté dès 8 ans – Grade 2/CE1) passera plus de temps sur les premiers chapitres. Tous commencent, quelque soit leur âge, avec le chapitre 1 et progressent jusqu’au 9. En alternant fiction et texte documentaire, les étudiants travaillent sur un panel d’écrits très varié – d’autant que la méthode n’impose aucun texte mais recommande à chacun (prof ou parent) de sélectionner ses propres textes en fonction des buts à atteindre, ou/et des préférences de l’enfant.

Que couvrent ces neuf chapitres ?

Chapitres 1 et 2 : Squelette, mots-clés et résumés (Ecrire un paragraphe). A partir de simples paragraphes extraits de livres d’histoire, de sciences ou de littérature, l’étudiant apprendra à créer le squelette d’un texte, à en extraire les idées principales à l’aide de mots-clés, et à réécrire un paragraphe avec ses propres mots, à l’aide de ses notes. Dans ce chapitre sont introduits quelques enrichissements stylistiques comme les subordonnées relatives, ou les adverbes.

Chapitre 3 : Trame d’un récit (Ecrire un récit). L’étudiant apprendra à organiser un récit en 3 parties. Les textes étudiés vont des fables, aux contes de fées, en passant par les récits historiques. On introduit aussi d’autres enrichissements, comme les verbes et adjectifs pertinents.

Chapitre 4 : Résumé (Rédiger un rapport à partir d’un seul texte). A partir d’artices encyclopédiques, par exemple, l’étudiant apprendra à rédiger un rapport comprenant une introduction et une conclusion, ainsi que des parties bien organisées. Il peut s’agir d’un rapport sur un animal, une région, un personnage célèbre ou des évènements actuels ou passés. Les locutions adverbiales et les prépositions sont introduites dans ce chapitre.

Chapitre 5 : Ecrire à partir d’une image. Les étudiants adorent ce chapitre, où, à partir de trois images séquentielles, ils doivent rédiger un rapport en trois parties. D’autres enrichissements stylistiques sont introduits, comme les outils de phrase : phrase introductive en début de paragraphe, très courte phrase…

Chapitre 6 : Synthèse (Rédiger un rapport à partir de plusieurs textes). Les plus jeunes choisiront des livres sur les animaux, tandis que les plus vieux entameront des recherches en bibliothèque sur des personnalités ou des évènements. Ils apprennent à organiser leur travail, et leurs prises de notes. Des outils stylistiques sont encore proposés.

Chapitre 7 : Décrire. En apprenant à créer un plan à partir de leurs connaissances, les étudiants découvrent comment écrire sur des sujets variés. Les plus âgés apprendront les bases de l’essai. Tous auront accès à de nouveaux enrichissements stylistiques.

Chapitre 8 : Essai (Ecrire un essai pour répondre à une question). L’essai est une oeuvre de réflexion, débattant d’un sujet donné, selon le point de vue de l’auteur. Après avoir travaillé les 7 premiers chapitres, les étudiants ont tous les outils à leur disposition pour composer des essais polémiques ou partisans. Il est aussi possible d’aborder des figures de style comme les allitérations, les métaphores, les anaphores…

Chapitre 9 : Etude (ou critique d’un livre). L’étude portera dans un premier temps sur un seul livre et un seul auteur. D’autres figures de style sont propsées.

J’aborde le DVD 4, et c’est toujours un grand plaisir que de retrouver ce monsieur, père de 7 enfants instruits en famille, prof de langue et de musique : on sent l’expérience vécue derrière tous ses conseils avisés. Notamment, il semble évident qu’il a eu des fils peu attirés par l’écriture 😉 : ses anecdotes sont croustillantes de vie !

Bien sûr, il est nécessaire de faire quelques ajustements afin de rendre la méthode utilisable pour notre français – mais le principe reste le même, et il est excellent 🙂 !

 

IEW – Teaching Writing : Structure & Style

Nous avons tout juste commencé à utiliser cette méthode avec Corentin. Intégrée à TRISMS, elle permet de travailler la « production d’écrits », en lien avec le chapitre historique.

TWSS - IEW

Le coeur de la méthode, ce sont des conférences données par Andrew Pudewa (le concepteur de la méthode – qui se réclame de deux autres professeurs, dont le Dr Webster), ainsi qu’un manuel de 80 pages qui permet de suivre les méthodes, les exercices tout au long de la conférence. Cette méthode enseigne la rédaction (ou composition, ou art d’écrire), du primaire à l’université.

J’ai visionné avec grand plaisir la première conférence qui couvre les chapitre I et II : l’anglais de Monsieur Pudewa est très compréhensible. Il a aussi beaucoup d’humour, et c’est très agréable ;). Il explique ce que j’ai maintes fois constaté : on ne donne pas assez de techniques à nos enfants – on leur donne des sujets de rédaction, mais sans leur offrir au préalable, les outils qui leur permettront de réussir (presque) à tous les coups. Il prend ainsi deux exemples :

  • celui de la jeune fille, qui, dès la lecture du sujet, sort son stylo, étale ses 10 feuilles et commence à écrire, avec grande joie… mais sans structure, sans début ni fin.
  • celui du jeune garçon, qui, dès la lecture du sujet, se dit qu’il n’a rien à dire… et pond difficilement 5 lignes en 1 heure.

Sa méthode permet de récupérer ces deux extrèmes et de leur donner les moyens de structurer et de développer leurs écrits, en les rendant intéressants pour le lecteur.

TWSS (Teaching Writing : Structure and Style) ne s’adresse pas directement aux enfants, mais bien aux parents et professeurs, afin de leur permettre d’appliquer la méthode, et de l’intégrer dans leur pratique quotidienne. Cette méthode s’appuie sur les constats suivants :

  • Lorsque l’on donne aux enfants des guides structurés (une « boite à outils » complète)  et des consignes précises, ils améliorent leurs compétences, leur indépence et par la suite leur créativité.
  • Le professeur doit introduire un concept à la fois, le présenter de façon diverses et variées, offrir de nombreux exemples avant de réclamer un travail parfait.
  • Lorsque les enfants sont plus à l’aise dans un concept, en introduire un nouveau, mais sans oublier de continuer à développer le précédent : il faut donc que l’étudiant utilise toutes les techniques apprises pour chaque production d’écrit.
  • Il est recommandé de pratiquer l’écriture quotidiennement, même sur de très courts textes.

Cette méthode est applicable à tous niveaux, puisque l’on choisira les textes ou les consignes en fonction de l’âge de l’étudiant.

Prise de notes

Pour coller aux propositions du programme IEW, j’ai planifié une séance complète avec des ressources francophones :

  • Fiche méthode – Prendre des notes : un document à lire et à conserver, pour introduire le concept de la prise de notes. Je l’ai réalisé à partir d’une douzaine de ressources trouvées sur le Web, mais toutes plus désagréables à lire les unes que les autres ;).
  • Exercices de prise de notes : des exercices d’application, pour mettre en pratique sur des textes simples, ou des exposés oraux.
  • et pour Seb, une vidéo de Canal U présentant la prise de notes à l’université. Cette vidéo fait partie d’un ensemble de 5 vidéos qui donnent des outils pour aborder la première année d’université sereinement.