Les petits Loups

Accueil » Méthode IEF

Category Archives: Méthode IEF

Les workboxes sont de retour…

Après les avoir laissées de côté puisque Benjamin suivait les cours du CNED, les voici de retour pour ce début d’année. Ce système d’organisation, qui réclame un peu de planification en amont, présente de multiples avantages :

  • Explicite : l’enfant sait exactement ce qu’il a à faire – il peut parfaitement parcourir les boites le matin pour savoir ce qu’il aura à réaliser en cours de journée.
  • Favorise l’autonomie : certaines activités, comme la lecture, les jeux mathématiques ou les heures du code se font en autonomie, et Maman peut travailler de son côté !
  • Reposant : Le parent n’a pas à inventer en cours de journée quelle sera la prochaine activité. Tout est prévu et préparé la veille – le matériel nécessaire est placé directement dans la box (autant que faire se peut !).
  • Polyvalent : ce système est utilisable pour tout type d’activités, méthodes, programmes, cours… Ici, nous l’utilisons à la manière de Charlotte Mason, en proposant des activités variées assez courtes, ne ciblant qu’une notion, quelquefois dans la même discipline, mais avec des supports différents.
  • Favorise le calme : les boxes créent un environnement d’apprentissage structuré qui donne une atmosphère propice au travail.
  • Motivant : l’enfant sait qu’une fois qu’il aura fini ses boîtes, il sera libre de son temps. Les temps morts sont moindres, l’enfant s’auto-motive pour « finir » plus vite.
  • Sentiment d’accomplissement : lorsque la journée est finie, que l’on range toutes les activités réalisées à leur place, l’enfant se rend compte de sa progression.
  • Variété : le système des boites permet de redécouvrir du matériel que l’on avait oublié au fond d’un placard ! Et l’enfant est ravi de le retrouver ou de le découvrir pour la première fois. C’est facile de glisser dans une boite… un Lexidata et deux fiches ou un coffret véritech et son livret ou une fiche Attrimaths…

Benjamin aime savoir où il en est, ce qui lui reste à faire. Il me propose des matières à travailler plus (même si le terme matière est un peu réducteur, puisque nous travaillons plutôt par projets qui mêlent les disciplines). Le système des workboxes lui apporte une certaine tranquillité d’esprit – il sait qu’il y aura forcément des maths et du français, mais je l’invite à me proposer ses propres choix d’apprentissage.

Concrètement, qu’y mets-je ?

  1. Un livre de lecture (20 minutes) – cela peut-être un roman, un texte tiré d’un manuel suivi de quelques questions orales, un ouvrage documentaire…
  2. Des maths : manuel de Singapour, Cuisenaire, Attrimaths, Unifix, blocs logiques, ou Khan academy,
  3. Une énigme, parce que c’est l’fun !
  4. Un texte en anglais, à lire, à écouter…
  5. Une activité artistique (dessin, peinture, musique, art plastique, sculpture, bricolage…)
  6. Des sciences : expérience, sortie nature, lapnote à compléter…
  7. De la géographie : nous avons officiellement débuté le curriculum d’Ellen McHenry – l’Art de cartographier le monde.
  8. De l’Histoire : un documentaire en vidéo, une frise à compléter, un texte à découvrir, un lapbook à réaliser, une scène à jouer en costume…

 

Publicités

Livres de lecture

Benjamin a appris à lire avec plusieurs méthodes : les alphas, Léo et Léa, et de manière très informelle au gré de ses découvertes… Nous lisons beaucoup d’albums, quelques petits romans, souvent à deux voix (une page chacun).

MikaCE1

 

Cette année, je lui ai aussi proposé de lire dans un « vrai » livre de lecture, niveau CE1. Je l’avais acheté pour Sébastien l’année précédent notre départ au Canada (en 2000)… pour plusieurs raisons :

– il comprend 5 genres littéraires, avec des textes intégraux – fables, aventure policière, pièce de théâtre, bande dessinée, contes et documentaire romancé.

– chaque texte est complété par 2 pages d’exercices : des questions de compréhension, des vrai/faux, des jeux sur les syllabes puis les mots, des constructions de phrase…

– et le point bonus : le documentaire romancé présente la vie de Pierre, un petit québécois. Au fil des saisons, Pierre nous présente sa région et ses activités. Tout comme Sébastien avait adoré découvrir le pays dans lequel nous allions nous installer, Benjamin ouvre de grands yeux lorsqu’il imagine la vie de ses grands frères en Outaouais.

 

C’est tout un plaisir que de relire ces textes, 16 ans plus tard, et d’y trouver des expressions familières (la tire, les mouffettes, la tuque, les maringouins…), et d’autres que nous n’avons jamais entendues (« le lac cale »…). Nous comparons les images du livre avec les photos familiales, et les textes proposés rendent bien compte de ce que nous vu et vécu.

Mika, la petite fille introduisant la thématique, indique ainsi « Tout est prévu : les photos, les cartes et les dessins te donneront peut-être envie d’y aller un jour ! »

Et Benjamin de conclure… « On y retourne quand ? »

Appel à témoignages de LEDA

Je relaie ici l’appel à attestations pour aller en justice.

L’Histoire au cœur de nos apprentissages

MuralHistoireVous arrive-t-il de vous demander ce que l’Homme fait sur Terre ? Pourquoi la France est-elle devenue hexagone ? Pourquoi tant de cultures coexistent sur notre planète ? Ces questions, les enfants se les posent aussi !

(suite…)

Fans de maths

math-152688_960_720

Depuis plus de 11 ans, les maths sont au cœur de nos apprentissages. Mes quatre garçons ont plus ou moins apprécié cette matière, mais chacun y a trouvé des défis et le plaisir de jouer avec les chiffres ou les formes, à un moment ou à un autre de son instruction en famille. (suite…)

Le CE1 de Benjamin

C’est décidé (enfin, je crois), cette année, je laisse le CNED réglementé de côté pour explorer joyeusement (de nouveau) l’univers du homeschooling en créant mes propres supports.

Un seul enfant cette année ! Incroyablement facile à gérer, après 4 niveaux différents… et même deux niveaux l’année dernière et ce grand écart étourdissant entre un CP et une Terminale S ! J’avais choisi le CNED pour Benjamin afin de me faciliter la vie, je l’avoue. Monter un programme (et le suivre) pour un CP, alors que je voulais me concentrer sur l’épreuve du Bac de Corentin, me paraissait trop « casse-gueule ».

De fait, ce ne sera pas vraiment pas un CE1, mais une progression personnalisée, au gré de ses envies… et des miennes ! Je redécouvre le plaisir de fouiller dans mes ressources pour bâtir une trame qui nous conviendra à tous deux, pleine d’aventures, de découvertes et de surprises. Même si, pour éviter tous désagréments futurs, je garde en fil rouge ce qui est demandé à son niveau, en m’inspirant des ressources de l’Académie en ligne.

En mathématiques (je commence par le plus facile), nous continuons avec la méthode Singapour, très efficace, et très appréciée. Comme à l’accoutumée, nous utiliserons intensément les Attrimats, les réglettes Cuisenaire, les Unifix et tout autre matériel de manipulation qui nous tomberait sous la main ! Nous continuerons à travailler sur la Khan Academy, parce que Benjamin adore gagner des badges et faire évoluer son avatar :).

En logique, raisonnement, énigmes, j’ai concocté une mini compil, pour commencer. C’est vraiment une de ses grandes passions… donc, il en aura à volonté !

Pour toutes les autres matières, je suis encore en réflexion… La suite, dans un prochain article !

 

Des extraits du LapNote Histoire

Pour faire suite à l’article  Histoire CP, voici nos premières réalisations avec le LapNote en cours de développement chez Carpe Diem

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En cours de tests (intensifs !) actuellement avec Benjamin (6 ans), les images présentées ci-dessus ne reflètent pas encore le produit fini (surtout au niveau de l’impression, avec des cartouches d’encre à bout de souffle !), mais en sont un bon exemple. Un LapNote est à la fois un Notebook, car il se range dans un classeur, et un lapbook, car il met en scène les notions apprises par l’enfant. Le LapNote Préhistoire et Antiquité comprendra entre 30 et 40 chapitres, composés chacun :

  • d’un texte romancé de 2 ou 3 pages,
  • d’un résumé en couleur et en images sur 2 pages,
  • d’activités à découper, coller, colorier et compléter pour illustrer le chapitre,
  • d’un guide interactif de lecture donnant toutes les indications pour réaliser le LapNote, et approfondir les sujets avec des liens vers des vidéos ou animations, des conseils de lecture ou de sortie,
  • d’une frise à compléter avec les événements et personnages marquants.

 

Benjamin a particulièrement adoré la partie sur les archéologues, puisqu’il désire en faire son métier, tout comme son grand-frère de Terminale. Il m’a demandé d’étudier le grec ancien lorsque nous avons évoqué le Parthénon… Je lui ai promis d’y repenser lorsqu’il saurait convenablement lire et écrire le français 😉 !