Les petits Loups

Accueil » Benjamin » Des racines à la cime

Des racines à la cime

Archives

Catégories

Rejoignez 132 autres abonnés

Aux éditions Amaterra, Des racines à la cime, illustré par Gaëlle Lasne, est un enchantement pour les yeux. Mais pas que…


Le livre s’allonge pour nous en faire découvrir plus : on a l’impression de pénétrer au cœur de la forêt, puis de s’y promener tranquillement, jusqu’à atteindre le soleil.
Les textes sont fluides : tout en étant très compréhensibles pour un enfant de 8 ans, ils ne sont en aucun cas simplistes. Le vocabulaire est précis et soutenu. Benjamin a appris des mots nouveaux : « ocelle », « kapokier » et a eu l’occasion d’approfondir sa compréhension de mots déjà lus/vus (déféquer, excrément 😉 pour ne citer qu’eux).

Les quelques chiffres présents dans le texte ont fait le bonheur de Ben, notamment :

  • La grenouille qui parcourt les 35 m du kapokier ne fait qu’1 cm… l’arbre fait 3 500 fois sa taille ! Et elle le parcourt au moins 10 fois aller-retour pour déposer ses têtards dans leur baignoire…
  • « Le dynaste hercule fait 17 cm et peut porter jusqu’à 850 fois son poids » … Ben s’est demandé combien il pouvait porter. Il a voulu connaître le poids de l’insecte, qu’il a estimé à ¼ de kg (ce sont ses propres mots, peut-être parce qu’en ce moment on travaille beaucoup sur les fractions ?)

Vers les 22 m, nous avons pu observer un « troupeau » de colibris… Ah ? ce n’est pas le bon terme ? Qu’à cela ne tienne, Ben est parti vérifier dans son LapNote du Vivant quel pourrait être le nom d’un groupe de colibris. Evidemment, il n’était pas indiqué, mais comme il s’agit d’oiseaux… par déduction, nous avons renommé le « troupeau » en « volée ».
Et puis le Kapokier, avec ses drôles de fruits, a suscité pas mal de discussion, et de recherches sur Internet :
– « Bah c’est pas des fruits puisque ça se mange pas ! » (On l’avait déjà vu cette notion de fruits en botanique, mais visiblement, c’était passé à la trappe !) – Alors en fait, les jeunes fruits se mangent cuits.
– « Et on en fait quelque chose de ces fruits ? » – à la fin de leur cycle, ils donnent du « kapok », des fibres végétales utilisées pour rembourrer les matelas, oreillers…


Vous l’aurez compris, ce livre est un véritable coup de cœur pour Ben et moi 😊 ! Et l’occasion de se lancer dans la réalisation du lapbook les arbres et la forêt.

 

Et quel plaisir de repérer, à chaque page la grenouille blue jean !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :