Publié dans Notre histoire

Une carte d’étudiant

Le 19 juillet, j’ai accompagné Seb en région parisienne pour son inscription pédagogique auprès de l’Université de Paris 13 – Bobigny. 7 heures de voiture/train/métro… pour 20 minutes sur place ;). Mais il est maintenant détenteur d’une bien jolie carte d’étudiant, qui lui servira aussi de moyens de paiement dans les restaurants universitaires, notamment.

Modèle de Carte Etudiant

Je suis bien contente d’être en France pour les études supérieures de mes enfants : le Québec me manque forcément pour de nombreuses raison (comme les amies que j’y ai laissées), mais pas pour les frais universitaires 😉 ! Même si ces coûts sont bien moindres que dans le reste de l’Amérique du Nord.

J’ai payé 406 euros pour l’inscription de Sébastien, dont 106 de sécurité sociale… Une bouchée de pain comparée aux 3000 à 6000 $ demandés aux étudiants québécois, selon la filière.

Il est inscrit en DUT Services et Réseaux de Communication. Son objectif étant de devenir Game Designer, il pourra ensuite entrer en Licence, puis en Master, et pourra ainsi affiner sa spécialité.

Publicités

9 commentaires sur « Une carte d’étudiant »

  1. Ah, nous aussi on a une jolie carte à puce qui fait moneo 😉 (bien pratique pour les RU, car le personnel n’aime pas trop qu’on cherche ses pièces alors qu’il y a une queue monstrueuse derrière 😉 !!)
    Bon courage à Sébastien pour son job d’été 😉 !

      1. Oh que oui, et surtout en fac de sciences 😉 !
        (seuls les médecines font pire paraît-il)
        Les autres campus sont plutôt épargnés… question de nombre d’étudiants très certainement :).

  2. Tu sais qu’à ma première année d’université, c’est ce montant qu’on payait au Québec? Ça coutait 250$ par session ou 500$ pour l’année. Lorsque je suis retournée à l’université 4 ans plus tard, c’était 250$ par cours! Ouch! (N.B. Je sais, je sais, je suis un vieux croûton…) 😀

      1. C’était un cadeau de Robert Bourassa avant de quitter la vie politique! Comme dirati Loco Locass, « Libérez-nous des libéraux! » 😛

  3. bonjour,

    à ma connaissance l’inscription en IUT se fait sur dossier scolaire contenant les relevés de notes et d’appréciations de première et terminale. votre fils ayant passé son bac en candidat libre comment a-t-il fait? ça m’intéresse car mon fils veut faire un DUT informatique et il est au cned réglementé. et si on pouvait éviter la rescolarisation en première juste pour ce fameux relevé de notes. ça serait bien.

    merci d’avance pour votre réponse.

    Nassima

    1. Bonjour Nassima,

      Effectivement, le dossier scolaire a été un élément indispensable pour l’inscription en IUT. Mon fils a passé son bac ES en étant au CNED réglementé : il avait donc notes et appréciations pour l’année de Terminale.
      Le CNED réglementé permet justement de posséder ce fameux dossier scolaire, indispensable dès qu’il s’agit d’une inscription dans une filière autre que les licences générales.

      Bonne chance pour la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s