Les petits Loups

Accueil » Pédagogie » Pédagogie explicite

Pédagogie explicite

Archives

Catégories

Rejoignez 128 autres abonnés

Ces derniers temps, j’ai beaucoup potassé la pédagogie explicite (PEx). Elle me conforte dans mes pratiques, même si certains éléments sont trop éloignés de l’instruction en famille pour être correctement appliqués.

Ce qui me plait :

  • on ne fait pas réinventer la roue à l’enfant. Chaque nouvelle notion est présentée clairement (les notions les plus longues sont découpées et présentées petit à petit).
  • la notion est explicitée en détail, et démontrée pas à pas – en utilisant des supports divers.
  • les premiers exercices applicatifs sont réalisés par le référent, et expliqués pas à pas.
  • les exercices suivants sont effectués en commun.
  • puis l’enfant effectue les exercices en autonomie.
  • chaque nouvelle leçon commence par un bref rappel de la leçon précédente.

 

Pour en savoir plus :

 

Publicités

4 commentaires

  1. Muriel dit :

    J’aime beaucoup l’approche de cette pédagogie . Pour résumer (si j’ai bien compris) on apprend une nouvelle notion à l’enfant, on expérimente devant lui, on fait avec lui, puis il fait tout seul… L’enfant se sent moins seul face à une nouvelle notion, et comprend mieux la démarche ou la méthode à suivre… pour mon « petit » dyslexique cela serait intéressant!

  2. Plouf_le_loup dit :

    Très intéressant ! J’ignorais que ça avait été autant formalisé, ça me semblait le BAba évident de toute pédagogie quelle qu’elle soit, j’ai découvert en faisant l’IEF que ça n’était pas le cas (et c’est d’ailleurs exactement l’inverse de ce que propose le CNED dans certaines matières comme les maths). Merci pour les liens =^.^=

  3. Isableue dit :

    Tout à fait d’accord pour le CNED. D’ailleurs nous sautons systématiquement tout exercice qui indique « Cherche pendant 5 minutes » ou « Essaye de trouver la solution pendant 10 minutes »… et nous rendons directement au « Je retiens », pour ensuite continuer avec les exercices proposés… Mais c’est assez étrange, cette « maladie de la réinvention de la roue » n’a cours qu’au collège… (et peut-être au primaire, je ne m’en souviens plus)… Mais il n’en existe plus rien dans les classes du lycée (au CNED) ! De rien pour les liens :).

  4. Isableue dit :

    Muriel : Oui, c’est cela… Au départ, cette méthode a été expérimentée/mise en place pour les enfants en difficultés scolaires ;)… Elle se rapproche de la pédagogie Montessori au niveau de l’approche empirique. Ces deux pédagogies partent d’un constat, d’une observation de l’enfant, et mettent en place une méthode. De fait, la présentation des leçons selon la pédagogie explicite ressemble étrangement à la leçon en trois temps ou aux présentations de Montessori : présentation de la notion/activité, accompagnement lors des premiers exercices, puis exercices effectués en autonomie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :