Les petits Loups

Accueil » Notre histoire » Le commencement

Le commencement

Archives

Catégories

Rejoignez 133 autres abonnés

Il y a bien longtemps, en septembre 2005, la conjonction inattendue de multiples évènements nous conduisit à une inévitable décision qui allait bouleverser la vie jusqu’alors bien tranquille (« bien normale ») de notre petite famille…


Encore que bien normale ne s’appliquait guère dans notre cas, puisque nous avions déjà changé de pays, en « abandonnant » (dixit certains) tout derrière nous !

Nous sommes une famille de 5 personnes composée des individualités suivantes :
– mon époux, Alain, informaticien tombé dedans lorsqu’il était petit, grand amateur de jeux vidéo, de jeux de société et de rôles,
– Sébastien, 12 ans, qui commence à battre son papa à de nombreux jeux vidéo, grand amateur aussi de jeux de toutes sortes, il veut ouvrir un magasin de jeux de société.
– Robin, 10 ans bientôt, qui aime cuisiner (et manger !) ses pâtisseries, il sera musicien ou cuisinier.
– Corentin, 8 ans, qui adore les jeux vidéo, de société et de rôles. Il deviendra informaticien-policier, ou informaticien-pompier.
– et enfin, Isabelle, moi-même, informaticienne, passionnée de lecture et de tout ce qui concerne l’enseignement, formatrice, tutrice, guide et facilitatrice, éducatrice… bref, mère à part entière de ces trois adorables petits loups.

Nous sommes arrivés en avril 2001 au Québec. Mes enfants ont de suite intégré l’école primaire du quartier, sauf Corentin, qui s’est vu offrir une année sabbatique, après avoir connu la maternelle en France à l’âge de trois ans.

Afin de bien réussir notre intégration, et aussi pour mon plaisir, je me suis de suite impliquée au sein de l’école. Cela tombait bien, en septembre 2001, un nouveau directeur nous offrait la possibilité de créer un organisme de participation de parents. Avec 7 autres mères, nous avons réalisé, en deux ans, de nombreux projets : informatisation de la bibliothèque, mise en place de permanentes pour la gestion des livres et des prêts, heure du conte, semaine ou journée à thèmes… Je suis devenue responsable d’une soixantaine de bénévoles : je coordonnais toutes les activités, nous avions de multiples comités, tout roulait parfaitement, avec cependant quelques couacs.

Un professeur m’a proposé de mettre Sébastien sous Ritalin. Puis, Robin a du être suivi par une technicienne psychologue pour comportement violent (bon, il s’est juste castagné avec un enfant de son âge qui lui piquait son ballon !!). Et Corentin a eu le même défi toute l’année de maternelle : s’asseoir sur ses deux fesses (C’est écrit dans ses quatre bulletins… ).

Donc, en septembre 2005, cela faisait quelques temps que je me baladais sur les sites « marginaux » parlant de simplicité volontaire, d’enseignement en famille, d’école à la maison, de unschooling…

De nombreux facteurs ont déclenché les changements de cap :
– une envie irrésisitible de changement, 5 ans au même endroit, cela ne nous était jamais arrivé. En France, on déménageait environ tous les deux ans.
– des professeurs médiocres pour mes deux plus jeunes : l’une qui fait l’éloge de la lenteur et ne veut soutenir que les plus faibles (C’est louable, certes) et met de côté les plus rapides (qui l’étourdissent); l’autre qui ressemble à s’y méprendre, par ses paroles et son comportement, à une animatrice de camp de jour (la pire des animatrices de camp de jour, devrai-je préciser… car je n’ai rien contre les animatrices :)).
– un boulot sans intérêt pour mon époux,
– une envie de revoir les amis et la famille au pays,
– un désir incommensurable de liberté, de ne plus avoir de fil à la patte…

Bref, en octobre 2005, la décision est prise. J’avais déjà inscrit les enfants au CNED (liberté, d’accord, mais avec un pare-feu quand même…). Le retrait fut une stupeur totale pour l’ensemble des intervenants de l’école, mais aucune méchanceté de la part de quiconque.

La commission scolaire n’a posé aucun problème, et m’a très gentiment offert le programme de formation de l’école primaire.

Et ce fut le début de l’aventure…

Enchantés par ce que nous vivions avec les deux plus jeunes, nous avons alors laissé le choix à Sébastien : Saint-Alexandre ou le CNED ?

Il nous a rejoint début janvier… et depuis, nous voguons en famille de découvertes en découvertes. Heureusement, les écueils ne sont pas trop nombreux jusqu’à présent… et le soutien du forum y est pour beaucoup !

Voilà, un premier résumé un peu long de notre « passage à l’acte » :).

Publicités

5 commentaires

  1. Ceiram dit :

    Bienvenue !!!!

    Bien contente que tu te lance dans l’aventure du blog!
    À la prochaine

    Ceiram

  2. Isableue dit :

    Merci Ceiram,

    C’est une joie de suivre les « aventures »de LP. C’est aussi source d’inspiration. J’espère pouvoir, de même, apporter une maigre contribution aux réflexions des unes et des autres.

    Isableue.

  3. Josée dit :

    Bienvenue Isableue !
    Je suis très heureuse de te lire.

    Josée

  4. dit :

    Bienvenue parmi nous !

  5. Eco dit :

    Bienvenue Isableue!

    Au plaisir de te lire et d’échanger avec toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :